Nietzsche propose une conception de l’amour qui s’éloigne des représentations romantiques conventionnelles. En plaçant la relation de Jiraya et Tsunade sous le microscope de la philosophie de Nietzsche, cet article propose une nouvelle interprétation de ces personnages et de leur interaction ! Mais aussi d’illustrer le concept d’amour chez Nietzsche par un bel exemple. Une version audio et une version vidéo sont disponible en bas de l’article ! 

Nietzsche et la conception de l’Amour

Contrairement aux idées romantiques traditionnelles qui glorifient la réciprocité et la possession dans l’amour, Nietzsche présente une conception de l’amour qui est libre de toute volonté de possession ou du désir d’être aimé en retour. Cette approche nietzschéenne de l’amour est fondamentale pour comprendre la dynamique relationnelle entre Jiraya et Tsunade dans Naruto.

Pour Nietzsche, l’amour véritable est comme une force libératrice, qui célèbre l’autre pour son être propre et non pour ce qu’il peut offrir en retour. L’amour Nietzschéen s’oppose à l’idée que l’amour devrait être transactionnel ou basé sur l’échange mutuel de sentiments. L’amour ne doit pas être dans un rapport de créancier/débiteur ! Nietzsche va jusqu’à considérer le désir d’être aimé en retour comme une forme de cruauté, car il transforme l’amour en un mécanisme de contrôle et de manipulation, où l’autre devient un moyen pour atteindre des fins personnelles.

Pour lui, aimer véritablement quelqu’un signifie respecter son individualité, son autonomie et sa liberté. Cela implique un amour qui ne cherche pas à posséder ou à dominer l’autre, mais qui cherche plutôt à le comprendre, à l’apprécier et à le soutenir dans son propre parcours de vie. C’est un amour qui se manifeste par une appréciation inconditionnelle, où le bien-être de l’autre est placé au-dessus des besoins et désirs personnels.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Nietzsche – Le lien entre volonté de puissance, surhumain et transvaluation des valeurs en 3 minutes !

En ce sens, l’amour nietzschéen est un acte de liberté et d’affirmation de la vie. Il reconnaît et célèbre la singularité de l’autre, sans chercher à l’assujettir à ses propres attentes. C’est dans ce cadre que nous pouvons examiner la relation entre Jiraya et Tsunade dans Naruto, où l’amour de Jiraya reflète cette noblesse d’esprit, cette capacité à aimer sans exiger en retour !

Jiraya et Tsunade : une illustration Nietzschéenne

Jiraya est l’un des trois Sannins légendaire du village caché de Konoha avec Orochimaru et Tsunade. C’est un sage, un mentor et un guerrier accompli. Il manifeste à l’égard de Tsunade des sentiments qui me semblent incarner l’essence de la vision nietzschéenne de l’amour.

Au cœur de la relation entre Jiraya et Tsunade se trouve un amour marqué par une absence remarquable de possessivité et d’attentes. Jiraya démontre un profond respect pour Tsunade en tant qu’individu. Il valorise sa force, son indépendance et son esprit. Il ne cherche pas à posséder Tsunade ni à la contraindre à un amour réciproque, mais plutôt, il l’admire et la soutient sans condition. Cette attitude est conforme à l’idée nietzschéenne selon laquelle l’amour authentique transcende la volonté de possession et le besoin d’être aimé en retour. Jiraya n’impose pas ses désirs sur Tsunade, mais choisit plutôt de chérir et de respecter son autonomie. Tsunade est une ninja experte en soins qui deviendra plus tard dans l’histoire une Hokage (chef du village de Konoha).


La manière dont Jiraya interagit avec Tsunade témoigne d’un amour qui n’est pas enraciné dans le besoin ou la dépendance, mais dans une appréciation profonde et sincère de qui elle est en tant que personne. Il ne voit pas Tsunade comme un moyen d’accomplir ses propres désirs ou comme un objet d’attachement sentimental mais la considère comme une compagne de voyage dans la vie, dont le parcours et le bien-être sont aussi importants que les siens.


Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment ficher efficacement

La relation de Jiraya et Tsunade démontre également comment un amour nietzschéen peut coexister avec le chagrin et l’inaccompli. Même si Jiraya aime Tsunade, il accepte la possibilité que cet amour ne soit pas réciproque. Cette acceptation n’est pas une résignation, mais plutôt une affirmation de la liberté et de l’autonomie de Tsunade, ainsi qu’une reconnaissance de la valeur de son amour, indépendamment de son aboutissement. C’est tout simplement : l’amour pur !

L’Amour libérateur versus l’Amour possessif

L’amour libérateur, selon Nietzsche, est un amour qui transcende la volonté de possession et le désir d’être aimé en retour. Cet amour est caractérisé par une appréciation inconditionnelle de l’autre en tant qu’individu autonome, avec ses propres désirs. Jiraya incarne cet amour libérateur. Il ne voit pas Tsunade comme un objet de désir ou une possession, mais la respecte en tant que personne indépendante et capable. Son amour pour elle est marqué par une admiration profonde et un soutien sans attente de réciprocité.

Au contraire, l’amour possessif est un amour qui cherche à contrôler, à dominer, ou à posséder l’autre. C’est un amour qui est souvent alimenté par le besoin personnel, la dépendance émotionnelle, ou le désir de sécurité. Nietzsche critique cet amour possessif car il réduit l’autre à un moyen pour satisfaire les besoins personnels, ce qui entrave forcément la liberté et l’autonomie de l’individu aimé. L’amour possessif est, dans une certaine mesure, une forme de cruauté, car il impose à l’autre la charge de nos propres désirs et besoins.

Encore une fois : Jiraya, dans sa relation avec Tsunade, incarne l’amour libérateur. Il ne cherche pas à imposer ses sentiments à Tsunade, ni à la contraindre de répondre à ses désirs. Au lieu de cela, il adopte une posture de soutien et de respect.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  "Y a plus personne qui se demande ce que c'est que d'être le gars d'à côté." - Citation - Joker

Donnez-moi le nom du ou des personnages que vous voulez que j’analyse et sous quel prisme philosophique !

Je vous invite aussi à aller voir plus particulièrement le Fragment Posthume §368 de Nietzsche en cliquant ici !

Voici la version vidéo :

Si vous voulez lire les articles que j’ai réalisé pour d’autres plateformes cliquez ici et allez tout en bas de la page.

Vous souhaitez avoir avec moi : des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Pour me soutenir via Patreon cliquez ici vous aurez du contenu EXCLUSIF, notamment certains de mes ouvrages gratuitement en version Ebook !

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Si vous souhaitez acheter mon petit guide de rhétorique : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. Vous pouvez aussi l’obtenir au format papier en cliquant ici !

Certains liens sont des liens affiliés, ça ne vous coûte rien de passer par-là et ça m’apporte du soutien !

Et si vous souhaitez me contacter c’est ici :

    PlayPlay
    Si vous appréciez mon travail, vous pouvez me soutenir via Patreon : https://www.patreon.com/Lechalonphilo et en partageant nos articles !