L’épanouissement de l’Homme et la politique de l’avenir avec Nietzsche, Marx et Engels 3/4

Epanouissement-de-l-homme

Ceci est la partie 3 de notre suite d’articles sur l’épanouissement de l’Homme et la politique de l’avenir avec Nietzsche, Marx et Engels ! Elle  traite de l’épanouissement de l’Homme. Si vous n’avez pas lu la partie 1 introductive, vous pouvez le faire en cliquant ici ! Pour la partie 2 cliquez ici !

Sur le sujet de l’épanouissement de l’Homme :

epanouissement-de-l-homme-2

Sur le sujet de l’épanouissement de l’Homme : celui-ci passe par le monde matériel, c’est-à-dire concret et pratique, autant pour Marx et Engels que pour Nietzsche. C’est pourquoi ces auteurs s’attachent à critiquer les philosophes d’avant, et même leurs contemporains qu’ils placent sous la bannière de l’idéalisme[1]. C’est pourquoi Marx dit que : « Les philosophes n’ont fait interpréter diversement le monde, ce qui importe, c’est le transformer. »[2], chose à propos de laquelle Nietzsche ne pourrait donner que son approbation puisque selon lui, chaque système philosophique, n’est qu’une interprétation subjective de la réalité. C’est-à-dire que chaque système n’est que le résultat du primat d’une pulsion[3] sur toutes les autres. C’est pourquoi il critique la notion de vérité :

 « Même chez des amis, à proprement parler, de la vérité, les philosophes, on voit une arrière-pensée au travail, souvent à leur insu : ils veulent dès le départ une certaine “vérité”, faite de telle et telle manière – et il est arrivé bien assez souvent qu’ils aient révélé leurs plus intimes besoins en suivant leur chemin menant à leur “vérité”. »[4].

Ce à quoi Marx et Engels ajouterait que la vérité se fait en pratique. De plus théorie et pratique ne doivent pas être séparées selon les trois auteurs[5]. Aussi, les trois auteurs s’accordent tous sur le fait que le surtravail n’est pas bon pour l’Homme et qu’il faut en diminuer le temps. Diminuer le temps de travail permettrait en effet le plein développement de l’Homme. C’est pour cela que Nietzsche dit : « […] Celui qui, de sa journée, ne possède pas les deux tiers pour lui est un esclave, quoi qu’il soit par ailleurs : homme d’Etat, négociant, fonctionnaire, savant. »[6]. En conséquence, l’idée de l’abolition du surtravail et de tout autre antagoniste empêchant le déploiement de l’Homme pour Marx et Engels nous parait aller de pair avec ce que dit Nietzsche sur l’Homme libre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  14 arguments fallacieux ad hominem

[1] Ce qui bien entendu, est très péjoratif de leur part.

[2] MARX et ENGELS, L’idéologie Allemande, Thèses sur Feuerbach, XI, tiré du site marxiste.org.

[3] Voir notamment La pensée du sous-sol de P. Wotling sur le sujet.

[4] NIETZSCHE, Fragments Posthumes, X, 26, [15].

[5] Voir notamment les Fragments posthumes, XIV, 14, [107] sur la théorie et la pratique.

[6] NIETZSCHE, Humain trop humain, I, Cinquième section, §283, Manque principal des hommes actifs, éd. GF Flammarion, Trad. P. Wotling, p.300.

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager et à le commenter !

Vous aussi vous aimez Nietzsche ? Lisez ma suite d’articles sur l’autonomie de la sexualité entre Nietzsche et Platon !

Vous souhaitez lire plus en détails les ouvrages que je cite ? Voici la liste ! (Ces liens sont des liens affiliés, ils nous permettent d’être rémunéré pour vous fournir du bon contenu et ne vous coute rien)

Marx et Engels – L’idéologie Allemande

Wotling – La pensée du sous-sol

Nietzsche – Humain trop humain I

Nietzsche – Fragments posthumes

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Pour des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Si vous souhaitez acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. 

Pour me contacter ou vous abonner à ma newsletter, remplissez le formulaire suivant :

    Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !