Tokyo Ghoul et Nietzsche

nietzsche-portrait-de-face-avec-mask-tokyo-ghoul

Nietzsche est un philosophe Allemand du 19ème siècle tandis que Tokyo Ghoul est un manga du 21ème siècle réalisé par le mangaka Japonais Sui Ishida

Si rien ne semble a priori rapprocher Tokyo Ghoul de Nietzsche, nous allons vous démontrer dans cet article à quel point Tokyo Ghoul peut être intéressant pour comprendre la philosophie de Nietzsche et inversement, comment Nietzsche peut vous faire comprendre l’histoire de Tokyo Ghoul !

Pour voir l’article au format vidéo c’est ici : 

Furuta et le nihilisme de Nietzsche :

Furuta-et-le-nihilisme-de-nietzsche-dans-tokyo-ghoul

Furuta est l’un des antagonistes principaux de Tokyo Ghoul. Il est le personnage phare de plusieurs événements clefs du manga. La scène de sa mort est celle sur laquelle nous allons nous attacher afin de comprendre ce qu’est le Nihilisme selon Nietzsche

Voici la scène en question :

Furuta : Inspecteur spécial adjoint, n’as-tu jamais pensé que tout était vain ? Le fait de vivre, de mourir, de créer, de consommer… Rien n’a de valeur, rien n’a de sens. Tout est futile. […] Le monde est comparable à un coffre à jouets. On s’amuse tant qu’on peut, mais quand c’est l’heure, c’est terminé. Le coffre se ferme et ne s’ouvre plus. Toi-même tu es misérable inspecteur. Tu ne cesses de te débattre dans ce monde absurde. Tu es même venu seul jusqu’ici. SI tu n’avais pas rencontré Lize, tu n’aurais pas eu à jouer un rôle aussi fastidieux. Pas vrai ?

Que nous apprend ce passage de Tokyo Ghoul sur le Nihilisme ? Le personnage qu’est Furuta est une très bonne représentation de ce qu’est un Nihiliste, autant dans ses idées que par ses actions. Comme nous venons de le voir dans ce passage, pour Furuta tout est vain, rien n’a de valeur et rien n’a de sens. En conséquence, puisque ce monde n’a aucun sens pour lui, il le trouve absurde, il éprouve du ressentiment envers celui-ci et envers tout ce qui y est présent. Il en vient à déprécier la vie et à vouloir détruire le monde en même temps que lui, c’est pour cela qu’il fait tout pour faire naître le “Dragon”. Si on lui posait la question “aimerais-tu revivre ta vie une infinité de fois ?” – Il est certain que ce serait un supplice incommensurable pour Furuta, il n’y aurait pas pire châtiment à son égard. 

En effet, pour Nietzsche, est Nihiliste celui qui déprécie la vie lorsqu’il comprend que rien n’a de sens. Mais détaillons un peu plus, car il existe plusieurs niveaux de Nihilisme et Furuta atteint le sommet de cette notion. 

Il y a, comme nous venons de le dire, plusieurs types de Nihilistes :

  • Le Nihiliste inconscient (Il ne se sait pas Nihiliste. Il croit par exemple en Dieu, en un au-delà, en des vérités objectives, en l’universel, etc. Il est Nihiliste car il déprécie la vie pour en rêver une autre qui adviendrait après la mort)
  • Le Nihiliste inachevé (Il tente de sauver les valeurs existantes par la création de nouvelles idoles, par exemple après Dieu, nous avons vu l’idée de Progrès, celle de l’Histoire, ou encore celle de la Nature prendre la place de l’idée de Dieu, cela permet de changer l’idole tout en gardant les valeurs de celle-ci) 
  • Le Nihiliste achevé (Il en existe deux types. Le Nihiliste passif et le Nihiliste actif. Tous deux acceptent l’évidence de la dévaluation des valeurs sans chercher à les sauver. Pour le passif, il y a un abandon total de la vie, il est passif. Pour l’actif il y a une révolte contre les idoles conceptuelles actuelles ! Il s’attèle à détruire les idoles et les valeurs qui les accompagnent. Il ne cherche qu’à détruire, jamais à bâtir, car cela lui semble impossible)
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Arguments fallacieux : pourquoi faut-il connaitre comment ils fonctionnent

Furuta fait partie des Nihilistes achevés, et plus précisément des Nihilistes actifs. C’est là qu’on peut observer toute la profondeur et la complexité des personnages de Tokyo ghoul créés par Ishida

En effet, pour Furuta le monde n’a aucun sens mais il ne reste pas passif devant l’absurdité du monde qui lui a donné naissance. C’est un Nihiliste actif du fait qu’il s’attèle avec la plus grande ardeur à détruire le monde et à se détruire lui-même. C’est pour atteindre cet objectif de destruction et d’autodestruction qu’il s’infiltre dans plusieurs organisations et manipule tout le monde afin d’obtenir le pouvoir nécessaire à ses projets d’anéantissements. 

Cela fait de lui l’un des personnages de Tokyo Ghoul les plus charismatiques mais aussi l’un des plus touchants. Effectivement car, est Nihiliste, celui qui sait que le monde n’a aucune valeur, et n’arrive pas à le supporter. C’est pour cela que Furuta est touchant, car il souffre énormément de cette connaissance qu’il a acquise sur le monde et n’arrive pas à le supporter

En fait, Furuta nous renvoie à notre propre faiblesse à supporter le monde tel qu’il est réellement, c’est pourquoi nous éprouvons de l’affection à son égard. Nous-même, fuyons le monde comme nous pouvons avec nos téléphones, avec les réseaux sociaux, avec la musique etc. afin de ne pas nous retrouver en tête à tête avec nous et avec le monde.   

Kaneki le surhumain et l’éternel retour de Nietzsche :

kaneki-dit-oui-a-la-vie-nietzsche-et-tokyo-ghoul

Kaneki Ken est le personnage principal de Tokyo Ghoul. Dès les premiers instants du manga il est malmené par d’autres personnages tels que Lize. Durant la scène de la mort de Furuta, Kaneki nous donne une conception de la vie qui nous permet de l’inscrire au rang de Surhumain en rapport à la notion de Nietzsche, nous vous expliquerons ensuite pourquoi.

Voici le passage en question :

Kaneki : Furuta, avant, je n’étais qu’un humain ordinaire, qui n’aimait que la lecture. Par contre, à partir de mon rendez-vous avec Lize, tout a commencé à changer. On a attenté à ma vie. On m’a fait atrocement souffrir. J’ai perdu des proches à cause de mon incapacité. Mais je me suis trouvé une nouvelle place, des mentors, des camarades et amis, et des gens que j’aime. Malgré toutes mes erreurs, et tout ceux que j’ai blessés, je ne peux pas trouver ça vain. Donc même si j’avais su tout ce qui allait se passer… Ce jour-là, je serai quand même allé retrouver Lize. Pour moi, tout ça, c’était nécessaire. Ce monde… Ce monde ne va pas mal. Il est tel qu’il est. Même si un jour, tout se révélait vain, je continuerais à lutter ainsi. 

Qu’y a-t-il à comprendre de ce passage ? Kaneki a beaucoup souffert, il a perdu des proches, il est impuissant sur bien des points, il a fait des erreurs, et pourtant dit-il, s’il devait les refaire il n’hésiterait pas une seule seconde, car tout cela lui a permis de trouver sa place dans le monde. Pour lui, c’était nécessaire de subir toute cette souffrance, sans quoi il ne serait pas là où il est aujourd’hui, et il ne serait pas qui il est non plus. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  7 arguments fallacieux par l'ambiguïté

Peut-être sans le savoir (nous ne savons pas si Sui Ishida, l’auteur de Tokyo Ghoul, a lu ou entendu parler de Nietzsche ou de sa philosophie), Ishida a fait de Kaneki un Surhumain au sens Nietzschéen du terme. 

En effet, est Surhumain, celui qui est dans l’auto-approbation de ses actes et les assume pleinement. Or, Kaneki assume pleinement sa vie puisqu’il définit tous les moments de celle-ci comme étant nécessaires.

 Nietzsche a imaginé une expérience de pensée qui va différencier deux types d’humains. Cette expérience de pensée se retrouve notamment au §341 du quatrième livre du Gai Savoir de Nietzsche, et ce qu’elle développe,  c’est la doctrine de l’Éternel retour

Voici le passage en question : 

“Et si un jour ou une nuit, un démon se glissait furtivement dans ta plus solitaire solitude et te disait : “Cette vie, telle que tu la vis et l’a vécue, il te faudra la vivre encore une fois et encore d’innombrables fois ; et elle ne comportera rien de nouveau, au contraire, chaque douleur et chaque plaisir et chaque pensée et soupir et tout ce qu’il y a dans ta vie d’indiciblement petit et grand doit pour toi revenir, et tout suivant la même succession et le même enchaînement – et également cette araignée et ce clair de lune entre les arbres, et également cet instant et moi-même. L’éternel sablier de l’existence est sans cesse renversé, et toi avec lui, poussière des poussières !” – Ne te jetterais-tu pas par terre en grinçant des dents et en maudissant le démon qui parla ainsi ? Ou bien as-tu vécu une fois un instant formidable où tu lui répondrais : “Tu es un dieu et jamais je n’entendis rien de plus divin !” Si cette pensée s’emparait de toi, elle te métamorphoserait, toi, tel que tu es, et, peut-être, t’écraserait ; la question posée à propos de tout et de chaque chose, “veux-tu ceci encore une fois et d’innombrables fois ?” ferait peser sur ton agir le poids le plus lourd ! Ou combien te faudra-t-il aimer et toi-même et la vie pour ne plus aspirer à rien d’autre qu’à donner cette approbation et apposer ce sceau ultime et éternel ?”

Il y a donc deux manières de répondre à la question “Si je t’offrais de revivre ta vie à l’identique dans les moindres détails, sans pouvoir la changer, et ce une infinité de fois, le voudrais-tu ?”. 

Pour le Surhumain la réponse serait oui, et c’est aussi ce que Kaneki dit lorsqu’il répond que tous les instants de sa vie sont nécessaires. Kaneki peut donc être considéré comme un Surhumain, ou tout du moins comme un “Homme noble” selon la signification de la noblesse pour Nietzsche. En effet, si Kaneki devait revivre sa vie une fois encore, il retournerait voir Lize sans hésiter. C’est pourtant pour lui l’événement qui marque le commencement de ses plus grandes souffrances

Pourquoi Furuta ne comprend pas Kaneki :

Dans Tokyo Ghoul le monde est particulièrement assombri par l’auteur. Furuta dit ne pas comprendre Kaneki et nous allons vous expliquer pourquoi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  6 méthodes pour combattre la violence d'une pulsion

Nous avons dit que Furuta atteignait le sommet du Nihilisme, et que Kaneki était un Surhumain ou au moins un Homme Noble

Dans l’expérience de l’Éternel Retour de Nietzsche, nous avons dit qu’il y avait deux types d’humains, car il y a deux manières de répondre : Soit “oui”, soit “non”. Furuta est le type d’humain qui répondrait par la négative tandis que Kaneki est du type d’humain qui répondrait par l’affirmative. Or l’affirmation est la plus grande amie de la vie, tandis que le Nihilisme est son plus grand ennemi. 

Pourquoi Furuta ne comprend pas Kaneki ? La raison est simple : Le Surhumain est celui qui a dépassé le Nihilisme. Il sait que rien n’a de sens, pour autant il tente de créer de nouvelles valeurs en se détournant des anciennes. Nietzsche explique que pour se faire il faut se débarrasser du réflexe métaphysique qui n’est autre que le fait d’adoucir la réalité ou de rester dans ce qui est “connu”, dans le stable et la fixité, par peur du nouveau et de l’inconnu, de l’instable, du flux. 

Puisque Furuta est resté bloqué à l’étape d’avant, il ne peut pas saisir la fonction nécessaire de vivre et vouloir revivre à l’infini sa vie à l’identique que Kaneki à. Pour Furuta la vie est un fardeau, et il aurait voulu vivre autrement, mais il n’a pas eu la force de l’assumer pleinement et il a fini sa vie dans un profond regret

Lorsque Kaneki traverse la rivière de sang, c’est métaphoriquement l’acceptation de l’entièreté de ses actes qu’il assume. Assumant tous ses actes, il enlève le voile qu’il avait apposé sur la réalité (Comme lorsqu’il demande à Hide de lui montrer son visage) et la souhaite pleinement. Voilà ce qu’est un Homme fort pour Nietzsche.

Voici les dernières paroles de Furuta que nous voyons comme un clin d’œil à l’allégorie de la caverne de Platon et à Nietzsche

Furuta : Tu es vraiment le seul que je ne comprends pas. Je vais mourir dans cette sale caverne…  J’emmerde tout… J’emmerde ce monde entier. Avoue, inspecteur spécial adjoint, si je te disais que ce que je voulais, c’était avoir une vie normale, tu rirais pas vrai ?

Kaneki : … Non. [s’en va]

Furuta : Hahahahahaha !

Nous espérons que cet article vous a plu ! N’hésitez pas à nous le faire savoir en le commentant et en le partageant

Si vous souhaitez commencer à lire le manga d’Ishida : Tokyo Ghoul – Tome 01

Pour retrouver le §341 de Nietzsche : Gai Savoir.

Vous pouvez aussi aller lire nos 4 citations de La vie de Lazarillo de Tormès

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Pour des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Si vous souhaitez acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. 

Pour me contacter ou vous inscrire à ma newsletter, remplissez ce formulaire :

    Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !