Le bien-être par l'autonomie de la pensée

plan méthode

Explication de texte : la méthode philosophique

Explication de texte : la méthode philosophique

plan méthode

La philosophie est accessible à tous ! Il suffit d’un peu de rigueur, de patience et de lire cet article ! (On plaisante) La méthode philosophique de l’explication de texte est très qualitative lorsqu’il s’agit d’étudier un texte. Petit tips : vous pouvez l’utiliser sur des textes qui ne sont pas philosophiques ! Votre argumentation n’en sera que meilleure. Pour bien réussir une explication de texte, il n’y a pas de secret : appliquer la méthode IKEA, C’est-à-dire : allez-y étape par étape, rien ne sert de courir !

Vous pouvez voir cet article au format vidéo ici :

La Structure de l’explication de texte :

L’explication de texte comporte :

  • Une introduction
  • Un développement en plusieurs parties
  • Une conclusion

L’objectif de l’explication de texte :

plan et méthode

Un texte philosophique est un texte argumentatif qui constitue une approche originale à un problème

En conséquence, l’objectif d’une explication est de montrer :

  • Dans l’introduction : le problème auquel l’auteur cherche à répondre, la thèse qu’il soutient et ce qui fait son originalité.
  • Dans le développement : On cherche à démontrer comment l’auteur s’y prend pour défendre sa thèse. Pour cela il faut repérer les mouvements d’argumentation du texte. Il faut observer ce que dit l’auteur et expliquer pourquoi il le dit. Il faut ce saisir des concepts qu’il utilise et comprendre comment il les définit. 

Il ne faut pas paraphraser le texte mais le reformuler dans nos propres termes afin de nous l’approprier et de montrer qu’on l’a compris. Il faut aussi aller plus loin que l’auteur en explicitant son argumentation !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quand les fantasmes donnent du sens

L’introduction de l’explication de texte :

introduction

L’introduction de l’explication de texte doit contenir les éléments généraux du texte.

Il est possible de procéder de la manière suivante :

  • Enoncer le thème et le problème contenu dans le texte.
  • Enoncer la thèse de l’auteur.
  • Enoncer les enjeux (est-il épistémologique, phénoménologique etc.)
  • Enoncer ce qui vous semble problématique dans ce texte. (La question à laquelle vous allez tenter de répondre.)
  • Enoncer le plan que vous allez suivre dans votre développement.

La thèse de l’auteur peut être vue comme la réponse à une question.

Le développement de l’explication de texte :

developpement

La structure du développement doit épouser la structure du texte. Il s’agit en effet de restituer le raisonnement argumentatif de l’auteur. Il faut suivre l’ordre du texte pour chacune de nos parties. Chaque nouveau mouvement argumentatif de l’auteur devra donner lieu à une nouvelle partie bien distincte dans notre explication. Elle se découpe généralement entre 2 à 4 parties, mais cela peut varier. Il existe plusieurs manières d’expliquer un texte et celle que je vous dévoile ici n’en est qu’une parmi d’autres.

Le contenu de chaque partie : 

Pour chaque partie il faut :

  • identifier le rôle que celle-ci joue dans le mouvement global du texte. Est-ce qu’elle introduit la thèse de l’auteur ? La thèse adverse à celle de l’auteur ? Est-ce qu’elle sert à décrédibiliser une thèse ? etc. 
  • Reformuler et expliciter ce que dit l’auteur et pourquoi est-ce qu’il le dit.

On peut identifier 3 niveaux d’analyses pour chaque partie :

  • Premièrement on décrit ce que fait l’auteur. Est-ce qu’il opère à une distinction, une comparaison, une critique, une objection etc. ? 
  • Ensuite on reformule ce que dit l’auteur. S’il introduit sa thèse, on la reformule et on l’explique.
  • Enfin, on justifie en expliquant pourquoi l’auteur dit ce qu’il dit. D’où la nécessité de définir les concepts qu’il utilise si vous ne voulez pas faire d’erreurs.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le paradoxe du menteur

Les transitions :

On y montre en quoi les parties s’articulent, pourquoi il est nécessaire de passer à la partie suivante etc. On peut y résumer la partie que l’on vient de finir et mettre en lumière la question irrésolue qu’elle soulève et annoncer la partie suivante en faisant attention à ne pas trop en dire. 

Les références au texte : 

Attention à ne pas trop s’éloigner du texte. Certes il ne s’agit pas de le paraphraser, mais il faut tout de même y rester collé :

  • La citation se fait entre guillemets et on indique la ou les lignes auxquelles elle renvoie.
  • Une citation doit toujours être suivie d’une reformulation et d’une tentative d’explication.

La conclusion de l’explication de texte :

conclusion

La conclusion rappelle la thèse et le mouvement argumentatif qui permet de la soutenir. Une ouverture est possible mais elle est rarement conseillée car vous pourriez soulever un sujet que vous auriez du traiter dans votre développement

Pour réaliser cet article je me suis en partie inspiré du livre Méthodologie philosophique !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à le commenter

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Pour des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Si vous souhaitez acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. 

Vous pouvez nous joindre en remplissant ce court formulaire :

Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !

Précédent

Autonomie de la pensée et exhortation à la philosophie

Suivant

Dissertation : la méthode philosophique

  1. Maximilien

    très bon article qui m’a bien aidé merci beaucoup !

    • Merci pour votre retour Maximilien ! Nous sommes heureux d’avoir pu vous aider 😉

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
%d blogueurs aiment cette page :