Le bien-être par l'autonomie de la pensée

L-effet-Pygmalion-une-prophétie-auto-realisatrice-psychologie

L’effet Pygmalion – Une prophétie auto-réalisatrice

Définition : C’est un levier psychologique ultra puissant qui consiste en une « prophétie auto-réalisatrice ». Cet effet est à double tranchant, il peut être autant positif pour un individu qu’il peut être destructeur ! (On appelle généralement son effet négatif : l’effet Golem)

L’effet Pygmalion signifie qu’une personne modifie son comportement de sorte à ce que la prédiction advienne. Que ce soit sa propre prédiction ou celle que quelqu’un d’autre a fait pour lui, sa croyance en sa capacité d’échouer ou de réussir contribue grandement à son échec ou à sa réussite !

Par exemple : Si toute votre vie on vous a dit que vous étiez un raté, alors vous finirez par penser que vous l’êtes et ferez en sorte d’être un raté. Inversement, si on vous dit toute votre vie que vous êtes une réussite, alors vous finirez par réussir, car vous serez plus confiant en vos capacités de réussite. D’où la très grande importance de l’éducation positive avec l’enfant !

Autre exemple, plus personnel : J’avais 15 de moyenne en 3ème, j’ai eu une enseignante de mathématique en Seconde qui m’a transformé en bouc émissaire de la classe, elle me disait d’arrêter de faire semblant de lire ce qu’il y avait au tableau, que j’étais nul et que je ne réussirai jamais. J’aimais pourtant les mathématiques à ce moment-là et je m’intéressais réellement à ce qu’il y avait écrit au tableau. Je suis passé de 15 à 5 de moyenne dans cette discipline à cause de ce comportement absolument inacceptable de la part d’une professeure qui m’a fait, par l’effet pygmalion, me désintéresser totalement des mathématiques. Il m’aura fallu attendre d’être en philosophie pour renouer avec cette discipline… Le temps de réussir à la séparer de ce traumatisme et de cette haine envers cette professeure plus que détestable !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'autonomie de la sexualité : Entre Nietzsche et Platon partie 1/3

En bref : L’effet pygmalion augmente considérablement vos chances d’échecs ou de réussites selon les croyances de votre entourage sur vous, et votre propre croyance en vos capacités.

On peut en conclure que le positif attire le positif, et que nos pensées fondent plus ou moins notre réalité, – ce qui est l’une des idées centrales de la loi de l’attraction.

Comment se prémunir du penchant négatif de l’effet pygmalion ?

Dites-vous bien que personne ne peut connaître votre valeur, pas même vous, tant que vous n’avez pas essayé. Dites-vous aussi que l’échec n’est pas quelque chose de dramatique, il permet un progrès, une évolution. De Gaulle dit bien que « la difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même ». De ce fait, l’échec rend plus fort, c’est pourquoi Nietzsche dit : « ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». En bref, qu’importe ce qu’on vous dit, si vous voulez le faire, faites-le ! Soyez la première personne à croire en vous !

Anecdote bonus

Je ne sais pas si l’histoire est véridique, il n’empêche qu’elle illustre parfaitement l’effet pygmalion ! Passons aussi au-dessus de la controverse sur cette célébrité ! Voici l’histoire de Thomas Edison, considéré comme l’un des plus grands inventeurs de son siècle :

Un jour, alors qu’Edison était enfant et qu’il rentrait de l’école, il donna une lettre à sa mère que son instituteur lui avait demandé de remettre seulement à celle-ci. Elle versa de chaudes larmes en découvrant la lettre, puis lit à haute voix pour son fils : « Votre fils est un génie, cette école est trop petite pour lui et nous n’avons pas d’assez bons enseignants pour l’instruire, c’est pourquoi nous vous demandons de le faire vous-même. » C’est donc ce que sa mère fit. Des années plus tard, alors qu’il est célèbre pour ses inventions, et que sa mère n’est plus de ce monde, il fouille dans ses souvenirs et retrouve la lettre… En voulant la lire par nostalgie il découvre que celle-ci disait en fait : « votre fils est un cancre et il est déficient. On lui détecte une maladie mentale. Nous ne voulons plus de votre fils dans notre école. » Après avoir pleuré pendant des heures, Edison écrivit la chose suivante dans son journal : « Thomas Edison était un enfant raté et déficient, qui, grâce à une mère héroïque, est devenu le génie du siècle. »

Voilà qui montre bien l’importance et l’impact que peut avoir des encouragements sur un enfant, et il en va de même pour un adulte !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 principes d'un discours réussi selon Cicéron

Dis-moi en commentaire si tu as aimé cet article et n’hésites pas à le partager !

Si tu veux connaître un autre effet psychologique clique ici

Pour rejoindre ma newsletter et devenir un esprit libre CLIQUE ICI

Tu souhaites avoir avec moi : des cours ou des consultations philosophiques clique ici

Pour me soutenir via Tipeee clique ici 

Si tu souhaites acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. Tu peux aussi l’obtenir au format papier pour 6.32 euros en cliquant ici !

Et si tu souhaites me contacter ou t’abonner à ma newsletter c’est ici :

    Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !

    Précédent

    FoMO – Une pathologie culturelle moderne

    Suivant

    Les trois passoires de Socrate – L’art de bien filtrer les informations

    1. c’est très intéressant,
      pour ma part j’ai dû aller jusqu’en Inde où j’ai étudié le yoga et sa philosophie, et où l’on parle de « sankalpa » qui est comme une graine de pensée que l’on enfouit au fond de la conscience (dans des moments de profonde relaxation notamment) et qui représente un souhait quant à notre vie, notre devenir, notre évolution.
      Ce qu’on appelle de nos jours « une phrase positive »…
      Et comme dans l’effet Pygmalion, l’effet est puissant…
      Puissance de l’intention finalement…
      Qui est universelle..
      Intéressant de voir que tout cela existe/ existait sur tous les continents !
      Isabelle

      • Merci beaucoup pour ce super partage d’expérience ! Je ne connaissais pas le concept de la puissance de l’intention sous la forme du Sankalpa, c’est très intéressant ! Il est impressionnant et agréable de lire et d’observer que nous retrouvons beaucoup de choses positives semblables dans des cultures très divergentes aux premiers abords !

        Dan

    Laisser un commentaire

    Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

    %d blogueurs aiment cette page :