Gunter Anders en parlait déjà dans son ouvrage l’obsolescence de l’homme, avec l’exemple de la télévision qui invitait l’évènement dans la maison, – bien que l’expression n’existât pas encore. Cette pathologie s’est accentuée avec l’avènement des téléphones mobiles, qui servent aujourd’hui presque à tout, sauf à téléphoner. Je vous explique tout de suite ce qu’est le FoMO et comment se prémunir de ce fléau (presque) moderne !

Qu’est-ce que le FoMO ?

fomo-fear-of-missing-out-la-peur-de-rater-un-evenement-psychologie-philosophie-dan-duchateau (2)

Je ne vous fais pas plus attendre : FoMO (Fear of Missing Out), est la peur de rater un évènement ! Mais aussi la peur de ne plus être en contact avec autrui ! Nous sommes tellement tout le temps sur notre téléphone à la recherche de la dernière actualité que c’est à se demander s’il ne nous a pas été greffé avec des liens invisibles durant notre sommeil. Cette maladie culturelle nous fait développer de l’anxiété et de l’angoisse à l’idée de manquer un évènement. L’évènement en question peut être un message d’un ami, de notre famille, le dernier article du blogueur qu’on apprécie, le dernier « event » de notre jeu vidéo préféré, la dernière vidéo d’un youtubeur qu’on adore, le dernier fait divers dans notre pays ou celui des autres, – en bref : le téléphone, les réseaux sociaux et internet nous noient dans l’information de masse, et notre cerveau aime ça autant qu’il déteste ! (Car la pression monte, il y a une surcharge émotionnelle, la fatigue dû à trop de stimulation etc.)

Comment se prémunir du FoMO ?

fomo-fear-of-missing-out-la-peur-de-rater-un-evenement-psychologie-philosophie-dan-duchateau (5)

Relâchez la pression, comprenez que ce n’est pas grave de ne pas tout savoir. Adaptez votre vouloir à votre pouvoir. Comme l’araignée, n’allez pas plus loin que la toile sur laquelle vous êtes, agrandissez là petit à petit si besoin.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le chalon philo, pour une autonomie de la pensée

Tentez l’expérience suivante : coupez votre téléphone pour une journée et, à la fin de la journée, notez vos émotions.

Déconnectez-vous par moment en mettant des horaires ou vous ne touchez pas à votre portable. Aujourd’hui, les téléphones ont plusieurs fonctionnalités qui permettent de restreindre son temps d’écran ! En effet, dans les réglages de votre téléphone vous trouverez de quoi définir des « temps d’arrêt », des « limites d’app », de communication etc.

Arrêtez de vous comparer. Ce qu’autrui a, ce qu’il fait, ce qu’il veut etc. ne doit pas être ce que vous voulez avoir ou faire. Cessez ce mimétisme qui ne vous permettra jamais d’être heureux, car ce ne sont pas vos envies ni vos besoins que vous essayerez de combler en faisant cela.

Chaque fois que vous vous prendrez en train de vous comparer, écoutez-vous, interrogez-vous avec sincérité, et vous saurez si cela relève réellement de votre besoin, de votre envie, ou non.

Créez des liens dans la vie « réelle », non pas que le virtuel soit faux, loin de là, je ne me sers ici de cette grotesque distinction qu’afin de les différencier dans mon exemple, – il n’y a pas la même puissance entre un lien physique, touchable, et un lien virtuel invisible. Trouvez-vous des activités, rencontrer des personnes sans arrières pensées, sans attentes, vous verrez que c’est mille fois plus plaisant ! Reprenez goût au réel en tant que matière, promenez-vous dans les bois, allez à la mer, dans un parc si le reste est trop loin, bref profitez de ce que nous offre le monde non-transformé !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Combattre la fausseté dans les discours - Mon premier livre !

Dis-moi en commentaire si tu as aimé cet article et n’hésites pas à le partager !

Si tu veux des astuces pour te détendre dans un moment de panique clique ici

Pour rejoindre ma newsletter et devenir un esprit libre CLIQUE ICI

Tu souhaites avoir avec moi : des cours ou des consultations philosophiques clique ici

Pour me soutenir via Tipeee clique ici 

Si tu souhaites acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. Tu peux aussi l’obtenir au format papier pour 6.32 euros en cliquant ici !

Et si tu souhaites me contacter ou t’abonner à ma newsletter c’est ici :

    Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !