Que faut-il attendre du Nouvel An ?

Pour beaucoup il est une source d’angoisse, de pression sociale et personnelle. Chaque année il nous rappelle nos promesses de l’année d’avant, qu’on n’a bien souvent, pas tenu. Il est donc une occasion ratée, et une déception de soi-même, parfois presque un dégoût. Bien sûr, on essaie de réinsuffler des forces dans nos promesses : « cette fois-ci je le fais ! », mais y a-t-il quelqu’un qui peut oser affirmer avoir réussi de par sa promesse du Nouvel An, à accomplir ses objectifs ?

Je vais vous dire comment vous réattribuer ce Nouvel An selon Nietzsche d’abord, puis j’ajouterai ma pierre à l’édifice !

Nouvel an – En reprendre possession avec Nietzsche

Dans son aphorisme 276 du Gai Savoir, Nietzsche dit : « Je vis encore, je pense encore : je dois vivre encore car je dois penser encore. […] Amor fati : que ce soit dorénavant mon amour ! »

Il faut cesser de s’accuser selon Nietzsche ! Il n’y a ni le temps de s’accuser, ni le temps d’accuser les accusateurs : il faut « devenir un homme qui dit oui ! », et donc se mettre à s’affirmer, se dévoiler à soi-même et aux autres, travailler son authenticité. Voilà ce que dit Nietzsche du Nouvel An ! Il vous faut donc trouver un fondement à travailler ! Au-delà des paroles, c’est une mise en acte dont vous avez besoin ! Commencez dès maintenant à bâtir ! Devenez créateur !

Faire de chaque jour un Nouvel An ?

Pour ma part, je pense qu’il ne faudrait pas mettre autant de pression sur une seule journée, un seul moment. Non seulement nous aurons trop de pression d’un coup que nous ne saurons pas gérer, qui nous submergera, mais en plus nous allons l’oublier dès le lendemain comme si ce n’était qu’un mauvais rêve, n’arrivant pas à y faire face. Voilà ma proposition pour ne plus se sentir comme Sisyphe à chaque nouvelle année : Ne misez pas votre avenir sur cette seule journée, faite de chaque jour un Nouvel An ! Faire de chaque jour un Nouvel An vous obligera à effectuer un travail quotidien sur vos promesses et une réflexion continuelle. Vous aurez ainsi moins de pressions car ce n’est plus 1 jour mais 365 jours qui vous dirigeront vers votre but ! et c’est d’autant mieux que finalement, ce n’est pas réellement 365 jours lorsqu’on travaille de telle manière, mais toute notre vie !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment débuter une explication de texte et une dissertation

Faites donc de chaque jour un Nouvel An, et une pratique quotidienne. Courage !

Dis-moi en commentaire si tu as aimé cet article et n’hésites pas à le partager !

Si tu veux lire les articles que j’ai réalisé pour d’autres plateformes clique ici

Pour rejoindre ma newsletter et devenir un esprit libre CLIQUE ICI

Tu souhaites avoir avec moi : des cours ou des consultations philosophiques clique ici

Pour me soutenir via Tipeee clique ici 

Si tu souhaites acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. Tu peux aussi l’obtenir au format papier pour 6.32 euros en cliquant ici !

Et si tu souhaites me contacter ou t’abonner à ma newsletter c’est ici :

    Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !