Tout d’abord qui est Cicéron ? Et pourquoi devrait-on l’écouter ?

C’est un homme d’état romain (106-43 av. J-C.) et un brillant orateur. Si brillant qu’aujourd’hui encore on s’inspire de lui (dans les préparations aux concours d’éloquences par exemple) !

Dans son De Oratore, il avance qu’un discours réussi réunit trois principes en son sein. Les trois principes d’un discours réussi sont les suivants : Le discours doit plaire, émouvoir et démontrer. S’il est nécessaire de démontrer et de plaire, le point central du discours consiste surtout à émouvoir selon Cicéron.

Pour bien comprendre de quoi il en retourne, il nous faut savoir ce que signifie ses trois mots !

Ainsi, plaire, c’est éveiller l’intérêt et la sympathie de quelqu’un. Démontrer, c’est fournir la preuve de quelque chose ; en logique c’est établir la vérité d’une chose. Et émouvoir, c’est troubler, bouleverser ou encore émerveiller quelqu’un, c’est-à-dire le faire se pencher avec émotions sur quelque chose (une personne, une situation, un évènement).

L’abstrait et la théorie c’est bien beau, mais ou est la mise en pratique ?

Mise en pratique d’un discours réussi

Pour la mise en pratique je vous propose : premièrement en guise d’exemple, de lire et d’essayer de trouver comment Cicéron utilise ses trois principes dans son plaidoyer pour Quintus Ligarius (Pro Q. Ligario Oratio) que vous pouvez lire gratuitement en cliquant ici – pour avoir un peu d’aide à la compréhension vous pouvez vous procurer un commentaire du texte en cliquant ici.

Vous pouvez aussi vous entrainez de la même manière avec son Discours sur sa maison (De Domo Sua) à lire gratuitement en cliquant ici – vous pouvez aussi l’acquérir en l’achetant au format papier en cliquant ici.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  7 arguments fallacieux par l'ambiguïté

Exercice de création d’un discours réussi

Voici un exercice de rédaction pour vous :

Tentez vous-même de créer un discours réussi sur le sujet de votre choix en utilisant les éléments suivants :

Pour plaire : Utilisez l’énumération et la flatterie. Rendez-vous faible et docile et transformer votre locuteur en héros, puis sollicitez-le.

Pour démontrer : Expliquer les faits, les causes et leurs conséquences, puis les besoins qui en découlent.

Pour émouvoir : Jouez sur les émotions de votre locuteur, n’hésitez pas à personnifier les objets par exemple. Jouez sur la solennité du propos, sur l’engagement du locuteur et le vôtre.

Pssst ! Si vous n’avez pas d’idées de sujet pour faire un discours réussi, essayez de rédiger sur ce thème : Vous avez un projet qui vous tient à cœur mais la banque vous refuse le prêt ; vous prenez donc rendez-vous avec votre conseiller afin d’obtenir le prêt pour réaliser votre projet. Que lui diriez-vous ? Utilisez les éléments indiqués et jouez sur les émotions de votre locuteur.

Dis-moi en commentaire si tu as aimé cet article et n’hésites pas à le partager ! N’hésite pas non plus à partager le résultat de ton exercice !

Si vous voulez lire les articles que j’ai réalisé pour d’autres plateformes cliquez ici et allez tout en bas de la page.

Vous souhaitez avoir avec moi : des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Pour me soutenir via Patreon cliquez ici vous aurez du contenu EXCLUSIF, notamment certains de mes ouvrages gratuitement en version Ebook !

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Si vous souhaitez acheter mon petit guide de rhétorique : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. Vous pouvez aussi l’obtenir au format papier en cliquant ici !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le nouvel an - Entre angoisse et promesses

Et si tu souhaites me contacter c’est ici :

    Si vous appréciez mon travail, vous pouvez me soutenir via Patreon : https://www.patreon.com/Lechalonphilo et en partageant nos articles !