Dialogue m’a été offert par la société d’édition Les Belles Lettres que je remercie pour sa confiance, et vous pouvez vous le procurer en cliquant ici !

Dialogue est un livre qui rassemble une conversation entre Primo Levi, qui était un écrivain et chimiste italien, et Tullio Regge, qui était un physicien italien renommé.  Il a été publié pour la première fois en italien en 1984 sous le titre Dialogo. Le livre a ensuite été traduit en plusieurs langues, dont le français. Dans la présente version, nous avons une postface « Mon ami Primo » réalisée par Tullio Regge en janvier 2005.

L’échange entre Primo Levi et Tullio Regge est à la fois simple et humain, mais aussi d’une richesse culturelle conséquente qui offre un bel aperçu de la pensée de chacun d’eux ! Le dialogue est très chaleureux, à tel point que nous nous croirions presque avec eux, au coin d’un feu de cheminée !

Dans ce livre, les deux hommes discutent de sujets tels que la science, la philosophie, la politique et la religion, ainsi que de leur propre expérience de la vie.

Mes impressions sur Dialogue

J’aime particulièrement leur critique de l’éducation. Ils parlent plus précisément de l’éducation scientifique telle qu’elle est donnée au lycée, mais je pense sincèrement qu’on peut étendre leur analyse à toutes les autres disciplines. Levi dit « [à propos de son enseignante] de son point de vue, la chimie se limitait à un manuel. ». C’est-à-dire que l’enseignement d’aujourd’hui ne se limite plus qu’à de la théorie abstraite sans mise en pratique. C’est le cas en science, « Il y avait des expériences en classe, bien sûr, mais c’étaient toujours les mêmes. On manquait entièrement de tout ce qu’il y a d’inventif dans ces choses-là. » Dit-il encore. Ainsi l’éducation actuelle ne permettrait pas l’épanouissement des élèves, et aurait même des effets contraires puisqu’elle leur fait ressentir de la frustration. Les deux ne se sont sentis libres qu’en arrivant à l’université ! Pour ma part ce ne fut qu’à partir du master que j’ai pu commencer à apprécier et sentir une certaine forme de liberté ! Il nous faudrait donc repenser une éducation plus ludique, plus pratique…en philosophie par exemple, il faudrait ajouter aux théories abstraites des auteurs, une certaine mise en pratique, de leur pensée dans le cadre des cours. Il s’agirait de leur redonner vie !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les trois passoires de Socrate - L'art de bien filtrer les informations

Un des passages qui m’a aussi beaucoup intéressé est celui sur la mécanique quantique. C’est un domaine que j’aime beaucoup et je trouve qu’ils traduisent avec simplicité les conséquences de celui-ci sur la science moderne, mais aussi sur notre manière d’appréhender le monde. Regge explique ainsi que : « Il n’existe pas de réalité objective, ou du moins pas au sens traditionnel de l’expression ». Ce qui nous rapproche, à mon sens, de toutes les philosophies du mouvement telles que celles de Nietzsche, d’Héraclite, ou encore de Bergson.

Ils sont aussi précurseurs en leur temps (rappelons que la première version italienne du dialogue se situe en 1984) en nous avertissant dans une certaine mesure sur le côté addictif de l’ordinateur et plus généralement, de la technologie des écrans, mais aussi sur leur danger quant à la psyché collective. Regge dit en toute sincérité : « j’avoue avoir des difficultés à ne pas me laisser captiver : une véritable drogue. » Et je trouve que la phrase suivante est d’autant plus actuelle à la vue des récentes avancées en matière d’intelligence artificielle : « Et si on en vient à construire une machine vraiment intelligente, ou qui simule assez bien l’intelligence, alors il faudra faire très attention. ». En effet les technologies AI évoluent à une vitesse infernale qui rendent, pour ma part, absolument impossible d’en garder un juste contrôle ou d’interroger avec prudence l’éthique que nous devrions leur appliquer.

Regge serait-il physicaliste ? « Je n’exclus pas non plus l’hypothèse selon laquelle je serais moi-même un ordinateur biologique persuadé de posséder une personnalité propre tout simplement parce que mes circuits logiques internes ne cessent de me le répéter à chaque fois que je le leur demande. ». Pour vous aider à comprendre rapidement : la théorie physicaliste explique que tout est physique. C’est-à-dire que ce que nous appelons « mental » ou encore « esprit » ou bien « âme » serait le résultat de notre corps. On définit souvent le physicalisme par la survenance, en ce sens il n’y aurait pas de changement psychologique s’il n’y a pas non plus de changement physique, interne ou externe. Mais aussi par la réduction, c’est-à-dire que tout se réduit au corps. La psychologie serait alors réduite à la logique des neurosciences, ainsi, influencer la partie physique du cerveau, permettrait d’influencer la psyché. Le cas de Phineas Gage est très intéressant sur le sujet.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  2- L' Agora des virtuoses - Saint Augustin VS Spinoza

Le questionnement sur la frontière entre la science et la science-fiction qui s’amenuiserait petit à petit m’a aussi sensibilisée sur le sujet et donné envie de l’approfondir. Je pense que d’une certaine manière, cet amenuisement est une mauvaise chose pour l’être humain, que cela serait plus de l’ordre du déclin que du dionysiaque (notion nietzschéenne). Pour continuer sur cet amenuisement, la fin du dialogue nous montre Regge opérant à une certaine critique de la technique qui serait dangereuse et parfois tellement poussée qu’on se demande si tout cela est vraiment utile. En effet pour lui, la technique rend la vie sur terre de plus en plus instable. Regge, en réponse à Levi, dit : « [en parlant d’une super-arme alliant l’effet laser des rayons X et l’explosion d’une ogive nucléaire] je la croyais réservée à un avenir envisageable, mais lointain. Alors qu’elle est à portée de main. Malheureusement, il s’agit d’une découverte qui introduit un facteur supplémentaire d’instabilité et de dépenses folles dans un monde qui n’en a pas le moindre besoin. » Ce qui n’est pas sans rappeler les interrogations qu’en faisait aussi Gunther Anders lorsqu’il réfléchissait sur la bombe atomique, notamment dans Hiroshima est partout.

Conclusion

Dialogue est un livre remarquable en ce qu’il offre une fenêtre fascinante sur les idées et les réflexions de deux intellectuels de renom. Les conversations entre Primo Levi et Tullio Regge sont à la fois profondes et accessibles, offrant une exploration érudite de sujets tels que la science, la philosophie et la religion, tout en restant ancrées dans l’expérience humaine concrète. Le livre est particulièrement intéressant pour la manière dont il met en dialogue des domaines de connaissances et des expériences qui peuvent sembler a priori éloignés les uns des autres et ouvre pourtant des perspectives sur la manière dont différentes formes de connaissance peuvent interagir de manière créative et enrichissante. Mais peut-être que ce qui est le plus remarquable ici, c’est la manière dont les deux auteurs font preuve d’une grande honnêteté intellectuelle et émotionnelle dans leurs échanges. C’est à mon sens, quelque chose de rare, et qui m’a énormément plut ici. Finalement, je trouve que ce dialogue rend la science vivante et rebondissante, c’est très agréable.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La mort de Zarathoustra – Partie 2 – Fiction Philosophique

À lire pour quiconque s’intéresse à la science, à la philosophie ou à la condition humaine en général.

Citations

Si je voulais retenir une citation par auteur de ce dialogue :

Une citation de Tullio Regge : « Je n’exclus pas non plus l’hypothèse selon laquelle je serais moi-même un ordinateur biologique persuadé de posséder une personnalité propre tout simplement parce que mes circuits logiques internes ne cessent de me le répéter à chaque fois que je le leur demande. »

Une citation de Primo Levi : « J’ai compris qu’il n’y a plus aucune limite entre les deux [science et science-fiction] ; ou plus exactement qu’elle est indéfinie et qu’elle se déplace au fil du temps. »

Si vous voulez lire les articles que j’ai réalisé pour d’autres plateformes cliquez ici et allez tout en bas de la page.

Vous souhaitez avoir avec moi : des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Pour me soutenir via Patreon cliquez ici vous aurez du contenu EXCLUSIF, notamment certains de mes ouvrages gratuitement en version Ebook !

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Si vous souhaitez acheter mon petit guide de rhétorique : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. Vous pouvez aussi l’obtenir au format papier en cliquant ici !

Et si tu souhaites me contacter c’est ici :

    Si vous appréciez mon travail, vous pouvez me soutenir via Patreon : https://www.patreon.com/Lechalonphilo et en partageant nos articles !