Kotaro en solo – un enfant face à nos absurdités

kotaro-en-solo-anime-manga-netflix

Kotaro en solo est un manga japonais de Mami Tsumura. Dans ce manga, un enfant de 4 ans vit seul dans un appartement et se lie d’amitié avec ses voisins qui le soutiennent. Son innocence nous permet d’interroger nos failles et d’enlever progressivement nos absurdes masques.

Que retenir de ce manga ?

kotaro-en-solo-2-kotaro-en-solo-anime-manga-netflix

De Kotaro en solo, nous pouvons retenir que :

Il n’y a aucune honte à pleurer, et pourtant nous nous cachons tous dès lors que l’envie vient poindre le bout de son nez. Comme si c’était une faiblesse de pleurer, or la vraie faiblesse est plutôt de ne pas réussir à pleurer.

Il ne faut pas hésiter à encourager autrui, c’est la meilleure manière d’avancer sainement tous ensemble en société.

Il y a un passage ou un adulte ne voyant pas son fils, veut prendre Kotaro sous son aile. Kotaro refuse car il ne veut pas être un substitut. Ce passage est selon moi, un appel à l’honnêteté envers autrui et envers soi-même, il appelle à la prudence afin de ne pas blesser autrui

On peut voir que l’enfant est entouré de tout ses voisins, tous sont en contact. Aujourd’hui, qui peut se vanter de connaitre son voisin ? Pourtant, c’est la personne la plus proche de nous en cas de danger ou de besoin, une relation de confiance serait un plus appréciable dans la vie de tous les jours.

Il est difficile de vivre lorsqu’on ne peut faire confiance à personne. Pourtant, donner notre confiance à quelqu’un permet de motiver cette personne et de la rendre meilleure.  

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'épanouissement de l'Homme et la politique de l'avenir avec Nietzsche, Marx et Engels 4/4

N’est-il pas blessant de lancer le ballon à quelqu’un qui ne l’attrape pas ? C’est une métaphore pour dire qu’il est blessant de ne pas être considéré, d’autant plus quand c’est un proche ou un parent. Pour autant, un voisin lui répond qu’il faut quand même lancer la balle et ne jamais abandonner, un jour, quelqu’un finira par la rattraper.

« Je ne savais pas que ma naissance était une bonne chose. ». Moi qui me fiche éperdument des dates d’anniversaires et qui oublie toujours la mienne, Kotaro en solo m’a fait voir la chose autrement ! Souhaiter l’anniversaire de quelqu’un, ce n’est pas juste pour la norme, il faut le faire pour dire à l’autre que nous sommes heureux qu’il existe !

La note sur laquelle j’aimerai finir avec ce manga c’est que : ce n’est pas parce que ce n’est pas votre enfant, votre frère, votre sœur, votre mère, votre père, votre meilleur ami etc. qu’il ne faut pas pour autant prendre soin de cette personne. Prenons soin les uns les autres.

PS : il est adapté en anime sur Netflix !

Cliquez ici pour atterrir sur le site officiel de l’anime de Kotaro en solo !

Dites-moi en commentaire si vous avez aimé cet article et n’hésitez pas à le partager !

Vous souhaitez savoir comment diminuer votre anxiété ? Lisez mon article : 6 méthodes pour retrouver son calme en cliquant ici.

Pour me soutenir via Tipeee cliquez ici 

Pour des cours ou des consultations philosophiques cliquez ici

Si vous souhaitez acheter mon livre : Combattre la fausseté dans les discours, cliquez ici. Il ne coute que 0.94 cents ! J’ai eu à cœur de le mettre le moins cher possible afin qu’il profite à tous. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  6 méthodes pour combattre la violence d'une pulsion

Si vous souhaitez me contacter ou vous abonner à ma newsletter c’est ici :

    Si vous appréciez notre travail, vous pouvez nous soutenir via notre tipeee : https://fr.tipeee.com/le-chalon-philo/ et en partageant nos articles !